Formation continue

Il est de la responsabilité de l’Ordre de promouvoir et de soutenir le maintien et le développement des compétences chez les personnes qu’il autorise à pratiquer la profession d’ingénieur forestier. Il doit donc faire en sorte que ses membres conservent et améliorent les connaissances, les habiletés, les attitudes et les aptitudes qui leur permettent de pratiquer la profession.

Les personnes exerçant la profession d’ingénieur forestier ont un statut professionnel duquel découlent des devoirs et des obligations envers le public, envers le client ou l’employeur et envers la profession (Code de déontologie des ingénieurs forestiers du Québec).

Pour remplir ses devoirs et respecter ses obligations, l’ingénieur forestier doit faire preuve de professionnalisme, c’est-à-dire qu’outre sa maîtrise d’un certain corpus de savoir et de savoir-faire constitutifs de sa profession, il doit épouser et actualiser les valeurs, les attitudes et les conceptions lui permettant d’exercer sa profession avec compétence et avec intégrité, c’est le savoir-être. Il doit faire preuve, par exemple, du maintien de sa compétence, du respect du secret professionnel, du souci du bien public et de sa protection ainsi que du souci de bien posséder les connaissances d’un domaine donné.