L’Ordre en un clic !

L’Ordre des ingénieurs forestiers du Québec est un ordre professionnel constitué légalement en 1921 et soumis depuis 1974 aux dispositions du Code des professions (R.L.R.Q., ch. C-26). L’Ordre encadre plus de 2 000 ingénieures et ingénieurs forestiers exerçant leur profession au Québec et à l’étranger.

L’Ordre a comme principale mission d’assurer la protection du public. À cette fin, il a institué des mécanismes de contrôle de l’admission à la pratique du génie forestier et de surveillance de l’exercice de la profession.

Il assume également cette responsabilité en veillant au respect des règles de pratique professionnelle, en organisant des activités de formation continue à l’intention de ses membres et en intervenant dans les dossiers forestiers en faveur de l’intérêt public.

L’ingénieur forestier doit agir en conformité avec les objectifs de sa profession qui sont l’aménagement intégré, la mise en valeur et l’utilisation ordonnée de toutes les ressources de l’environnement forestier du Québec.

L’ingénieur forestier a acquis, durant ses études universitaires, la formation requise pour dispenser les services professionnels que la Loi sur les ingénieurs forestiers lui réserve en exclusivité. En retour de ce privilège, il doit se soumettre à des règles de pratique rigoureuses et se conformer à un code de déontologie édictant ses devoirs et obligations à l’égard du public, de ses clients et de sa profession.

L’accès à l’exercice de la profession d’ingénieur forestier passe par un processus de reconnaissance défini. Il faut être diplômé en sciences forestières (génie forestier) d’une université canadienne reconnue. Au Québec, seule l’Université Laval offre le programme qui est d’une durée de 4 ans. Les diplômés doivent également compléter un stage de 32 semaines sous la supervision d’un ingénieur forestier.

L’Ordre est administré par un Conseil d’administration formé de 18 personnes comprenant un président élu au suffrage universel, 13 administrateurs élus parmi les ingénieurs forestiers et 4 administrateurs nommés par l’Office des professions du Québec pour représenter le public dans l’administration des affaires de l’Ordre. Le président agit comme porte-parole officiel de l’Ordre. Le Comité exécutif exerce les fonctions que lui délègue le Conseil d’administration et s’occupe de l’administration courante des affaires de l’Ordre. Le siège social a la responsabilité de l’exécution des mandats établis par le Conseil d’administration.

Une vingtaine de comités, animés bénévolement par des membres de l’Ordre, fonctionnent en permanence pour lui permettre de jouer pleinement son rôle de protection du public tout en faisant progresser et rayonner la profession.

Mission de l’Ordre

L’Ordre des ingénieurs forestiers du Québec (OIFQ) a pour fonction principale d’assurer la protection du public en matière d’expertise professionnelle dans le secteur forestier. Il est constitué en vertue de la Loi sur les ingénieurs forestiers (R.L.R.Q. c. I-10) et est régi par le Code des professions (R.L.R.Q. c. C-26). De ce fait, la mission de l’OIFQ se définit comme suit :

  • Assurer la qualité des services rendus au public québécois par les ingénieurs forestiers, individuellement et collectivement.
  • Veiller à ce que la gestion du patrimoine forestier assure la pérennité des ressources de la forêt, dans le respect des principes du développement durable.

Afin d’assumer son mandat de protection du public et ainsi remplir sa mission, l’Ordre des ingénieurs forestiers du Québec doit notamment :

  • Délivrer les permis d’exercice ;
  • Guider l’ingénieur forestier dans l’exercice de sa profession ;
  • Évaluer et veiller au maintien de la compétence des ingénieurs forestiers ;
  • Recevoir et traiter les demandes d’enquête issues du public ou d’autres ingénieurs forestiers ;
  • Contrôler l’exercice illégal de la profession et l’usurpation du titre d’ingénieur forestier ;
  • Intervenir sur des questions reliées à la gestion du patrimoine forestier québécois.

L'ingénieur forestier occupe un champ de pratique exclusif défini dans la Loi sur les ingénieurs forestiers. De part ses connaissances et ses compétences dans les domaines de la protection, de la conservation, de l›aménagement et du développement du patrimoine forestier québécois, il constitue le professionnel attitré pour assurer au public québécois une mise en valeur éclairée des ressources du milieu forestier.