21 décembre 2006
Année 1, numéro 18


Une année 2007 basée sur la confiance !

L’année 2006 est pratiquement derrière nous et déjà on peut affirmer que celle-ci a été riche en événements du point de vue forestier.

La foresterie, tout le monde en parle !

Pensons au règlement du conflit sur le bois d’œuvre aux impacts des fermetures massives d’usines, au premier rapport du Forestier en chef du Québec, aux débats sur les aires protégées, à la rencontre des partenaires de la forêt privée, etc.

Pour toute l’équipe de l’Ordre, l’année 2006 représente une année de changements importants. Après 8 mois à la barre de l’Ordre, je mesure davantage les défis imposants devant nous. Je constate surtout que notre équipe – dont les administrateurs du Bureau et le personnel - a le cœur à l’ouvrage, afin de mettre en œuvre notre plan d’action 2006-2009. Celui-ci est ambitieux et novateur mais le contexte actuel a l’avantage de permettre le brassage d’idées et l’innovation.

D’ailleurs, notre importante contribution à l’organisation du Sommet sur l’avenir du secteur forestier au début du mois de mars prochain démontre clairement que nous désirons être des acteurs de premier plan de ce vaste chantier. L’Ordre doit intervenir de façon claire pour que les systèmes de gestion de la forêt évoluent afin de faire place à plus de latitude professionnelle de l’ingénieur forestier.

À l’orée de cette période de réjouissances, toute l’équipe du siège social de l’Ordre se joint à moi pour vous souhaiter de très belles Fêtes et une bonne année 2007.

Du point de vue professionnel, j’ai à cœur qu’en 2007 les ingénieurs forestiers de toute provenance apprennent à se faire davantage confiance afin, d’une part, d’être plus performants, et d’autre part, de montrer au public notre désir commun de faire une foresterie durable pour le Québec d’aujourd’hui et de demain

Pierre Mathieu, ing.f., M.G.P.
Président-directeur général

...................................................................................................................

Affaires courantes à l’Ordre :

Changements au règlement divisant le territoire du Québec en régions, aux fins des élections au Bureau de l’Ordre :
Le décret gouvernemental concernant les limites des régions administratives ayant été modifié, notre Règlement doit être modifié pour ajuster la répartition des membres selon les régions administratives officielles du Québec. Les ajustements ainsi apportés au registre des membres faciliteront la migration des données dans la nouvelle base de données des membres en cours d’élaboration. Le Règlement modifiant le nôtre sera publié à la Gazette officielle en janvier, et les modifications seront donc appliquées dès les élections 2007.
::Voir le Règlement (.pdf 40kb)

...............................

Nouvelles fiches sur la pratique professionnelle :
Deux nouvelles fiches professionnelles « Mêlez-vous de vos affaires … professionnelles » sont maintenant disponibles et peuvent être insérées à votre cartable « Références professionnelles », à l’onglet « Pratique professionnelle ». Ces fiches traitent des Lignes de lots et de la Tenue de dossiers.
::Fiche no 12-Lignes de lots (.pdf 56kb)
::Fiche no 13-Tenue de dossiers (.pdf 84kb)

...............................

Date de livraison des plans généraux d’aménagement forestier : Le 8 décembre dernier, le ministre des Ressources naturelles et de la Faune, M. Pierre Corbeil, émettait un communiqué de presse afin de commenter le dépôt du rapport du Forestier en chef, déposé quelques heures plus tôt. Était annexé à ce communiqué, un tableau montrant les principales étapes suivant le dépôt des résultats du calcul de la possibilité forestière 2008-2013. Or, on y apprend que l’étape de confection et de réception des plans généraux a été extensionnée jusqu’au mois de juin 2006. L’étape de consultation publique et de consultation des communautés autochtones doit, toujours selon le document, débuter également en juin. On se rappellera que l’Ordre a maintes fois porté à l’attention du Ministre la problématique de la courte période laissée aux ingénieurs forestiers pour produire les PGAF, suite au dépôt des résultats du nouveau calcul de la possibilité forestière 2008-2013.
::Voir le communiqué du ministre

...............................

Nouveau programme de recherche et de formation pour les entrepreneurs et les travailleurs forestiers : Le 12 décembre dernier, le professeur à la Faculté de foresterie et de géomatique de l’Université Laval, Luc LeBel, ing.f., Ph.D., lançait le Programme de Recherche sur les Entrepreneurs Forestiers de Récolte et de Transport (PREFORT). Selon M. Lebel, ce projet a pour objectifs de contribuer à la relance du secteur forestier québécois en misant sur une meilleure connaissance des facteurs de réussite de l’entrepreneuriat forestier et en proposant de la formation aux acteurs actuels ainsi qu’à la relève dans le secteur. Plus spécifiquement, PREFORT vise à développer des outils diagnostics de la performance des entreprises forestières et des outils d’aide à la décision pour les entrepreneurs gestionnaires. La recherche, elle, s’articulera autour de quatre axes principaux. Établir un modèle descriptif du réseau d’approvisionnement forestier, un modèle d’évaluation de la performance, le profil des entrepreneurs et leurs pratiques de gestion, ainsi que le développement de la formation, du mentorat et de la relève dans le secteur.
::En savoir plus

...............................

Colloque de l’Ordre sur la possibilité forestière : Les dates du colloque de l’Ordre sur la possibilité forestière ont finalement été fixées aux 27 et 28 mars 2007, à l’Auberge des Gouverneurs de Ste-Foy. Le colloque débutera le 27 en soirée avec la présence souhaitée du ministre des Ressources naturelles et de la Faune, M. Pierre Corbeil. De plus, l’ingénieur forestier et président du comité spécial de l’Ordre, chargé d’analyser le Rapport du Forestier en chef, M. Gilbert Paillé, présentera les conclusions de l’analyse du comité. Le Forestier en chef du Québec, M. Pierre Levac, ing.f., est attendu le 28 mars au matin, afin de s’adresser aux participants. Le reste de la journée du 28 sera consacré à des travaux en ateliers sur des thématiques d’intérêt concernant la possibilité forestière, animés par des spécialistes. Le comité sur la formation continue de l’Ordre doit se réunir le 12 janvier prochain pour ficeler les détails de l’événement. Inscrivez déjà ces dates à vos agendas!

...............................

Sommet sur l’avenir du secteur forestier : Le comité de coordination et de contenu du Sommet sur l’avenir du secteur forestier s’est réuni le 20 décembre dernier. Bien que l’on attendait le dévoilement de l’agenda du Sommet à la sortie de cette rencontre, les organisateurs ont pris la décision d’attendre après la période des Fêtes avant de le (l’agenda) rendre public et de lancer le site internet de l’événement. Les travaux du comité ont également permis une première mise en commun d’idées à être soumises à l’épreuve du consensus.

...............................

Des ingénieurs forestiers oeuvrant dans le milieu municipal se rencontrent en marge du congrès de l’OIFQ :

Cliquer sur la photo pour
la voir plein format
 

Depuis une quinzaine d’années, le nombre d’ingénieurs forestiers qui œuvrent en contexte municipalisé augmente de façon continue. À l’emploi de municipalités ou de MRC, leur rôle peut consister à encadrer la rédaction, l’application et le suivi des règlements sur l’abattage des arbres en milieu municipalisé, à assurer la saine gestion des terres publiques intramunicipales (TPI) - lorsque la MRC a signé soit une convention de gestion territoriale, soit une convention d’aménagement forestier – et à occuper des fonctions de représentativité, par exemple, au sein d’Agence de forêts privées et de Commissions régionales.
À ce jour, la trentaine d’ingénieurs forestiers qui ont accepté un emploi dans ce domaine réalisent rapidement que la structure municipale est un monde en soi, qu’ils sont les seuls forestiers de la boîte, que les dossiers qu’ils doivent traiter demandent souvent une vaste expérience (technique, légale, politique, humaine, etc.) et qu’ils bénéficient de peu de support (interne comme externe). De plus, une grande partie de leur travail consiste à sensibiliser les collègues de travail sur l’ABC de la foresterie dans une période où l’image n’est pas à son meilleur. Essentiellement, il y a beaucoup à faire et peu de ressources pour y parvenir.

Conscient de cette problématique, Jacques Moisan, ing.f., responsable de la formation continue à l’Ordre, a proposé l’établissement d’un réseau entre ingénieurs forestiers oeuvrant en contexte municipalisé. C’est donc à partir de cette démarche qu’une douzaine de forestiers ont profité du congrès de l’OIFQ pour se rencontrer le 27 septembre dernier.

De passage à cette rencontre, Pierre Mathieu, ing.f., président-directeur général de l’Ordre, en a profité pour aborder la question de la latitude professionnelle des ingénieurs forestiers oeuvrant en milieu municipalisé. De façon générale, il en ressort que le forestier professionnel occupe une position unique et privilégiée qui lui permet d’être à l’écoute de la population et qui lui donne l’occasion de faire la promotion d’une gestion des ressources forestières à l’échelle humaine.

Selon Vincent Barrette, ing.f., à l’emploi de la MRC des Collines-de-l'Outaouais, la foresterie municipale est un domaine en émergence qui offrira éventuellement beaucoup de défis, notamment aux ingénieurs forestiers, dans les prochaines années.

..............................................................................................................

Communications :

Principales maladies des arbres au Québec :

Les Publications du Québec vient de publier la troisième édition du guide Principales maladies des arbres au Québec, dont le contenu est une réalisation du ministère des Ressources naturelles et de la Faune. Le texte de cette troisième édition a été mis à jour et augmenté. Une centaine de photographies couleur facilite l’identification des maladies. L’ouvrage présente la classification des champignons forestiers pathogènes et une description sommaire d’environ soixante-dix maladies, y compris les signes et les symptômes qui permettent de les reconnaître ainsi que les méthodes préventives et curatives recommandées afin de les éviter ou de les enrayer. Ce guide est en vente dans la section des Publications du Québec chez votre libraire au prix de 18,95 $ ou au www.publicationsduquebec.gouv.qc.ca

...............................

Les séminaires du Q-WEB : Le Quebec wood export (Qweb) présente ses 3 prochaines activités de transfert de connaissance pour la période hiver 2007. On y abordera des sujets tels la construction écologique et la valorisation de la biomasse forestière pour la production d’énergie.
::Plus de détails (.pdf 108kb)

...............................

L’organisme Place aux jeunes du Québec offre la possibilité aux finissants et aux diplômés de visiter GRATUITEMENT une région du Québec:

L’organisme est présentement à la recherche de 1 000 finissants et diplômés pour participer à ses séjours exploratoires. Place aux jeunes du Québec tente d’influencer la migration des jeunes qualifiés au profit de l’ensemble des régions du Québec. Pour rejoindre ses objectifs, ils offrent différents services pour les jeunes de 18-35 ans diplômés ou sur le point de l'être :

• Soutien individuel en recherche d'emploi par les agents de migration en région (69 agents dans 15 régions administratives);

Un site internet de recherche d'emploi www.accrodesregions.qc.ca pour candidats et employeurs;

Des séjours exploratoires gratuits en région pour les finissants et diplômés.

Les séjours exploratoires regroupent une quinzaine de jeunes finissants ou diplômés originaires ou non d’une même région. Au cours de ces séjours, qui s'étalent habituellement sur trois fins de semaine (peuvent être différents selon les régions), les participants ont l'occasion de s'impliquer dans des activités portant sur les thèmes suivants:

• Découvrir ou redécouvrir la région;

• Développer des réseaux de connaissances et de contacts avec des intervenants socioéconomiques, des entrepreneurs, des employeurs potentiels et des élus;

• Imaginer et préparer son avenir dans la région.

Les séjours sont entièrement GRATUITS !!! Les frais de déplacement, l'hébergement, les repas et les activités sont aux frais de la région qui recoit les participants. Dans la plupart des régions au Québec, les fins de semaine ont lieu de janvier à mars. Les places sont limitées!
::En savoir plus

...............................

..............................................................................................................

Offres d’emploi :

Les offres d’emploi sont nombreuses sur le site de l’Ordre. Vous pouvez y accéder directement en cliquant sur le lien suivant
::Offres d’emploi