Être membre de l’Ordre des ingénieurs forestiers du Québec est un privilège qui reconnaît le droit d’exercer en exclusivité la profession et de porter le titre réservé d’ingénieur forestier.

En contrepartie, un tel privilège entraîne des obligations envers la société québécoise. Au Québec, toutes les professions sont ainsi réglementées dans un seul et même but : la protection du public. Les ingénieurs forestiers ne font pas exception. Dans leurs activités professionnelles, ceux-ci sont encadrés par :

  • le Code des professions
  • La Loi sur les ingénieurs forestiers
  • Le Code de déontologie des ingénieurs forestiers et plusieurs autres règlements

Il revient à l’Ordre de s’assurer que tous respectent cette législation et offrent des services professionnels de haut niveau.

L’admission est le processus qui mène vers la délivrance du permis et il diffère, dépendamment de la situation particulière du candidat :

Pour les candidats ayant déjà obtenu leur permis et qui, pour une raison ou une autre, ont cessé leur pratique et désirent exercer de nouveau la profession d’ingénieur forestier, ceux-ci doivent respecter la procédure de réinscription.

Liens d’intérêt

Capsules vidéo sur la profession

Comité sectoriel de la main-d’œuvre en aménagement forestier

Communiqué sur l’OIFQ