Diversifier les marchés et produits du bois face au protectionnisme américain

Vendredi, 17 février 2017 - 7h30 à 9h00 dans la salle 2320-2330 du pavillon Gene-H-Kruger sur le campus de l’Université Laval

Une conférence de 30 minutes sera présentée par:

Photo Pierre 2016

 

M. Pierre Asselin, ing.f.
Formateur-consultant industriel
Séchage du bois et optimisation des procédés
Développement de produits et valorisation de la biomasse

Consultants forestiers DGR Inc

 

 

Le conflit récurrent sur le bois d’œuvre avec les États-Unis est une route hasardeuse à moyen et long terme, même si on gagne légalement notre cause devant les tribunaux internationaux. Pourquoi ? Parce que les règles du jeu ne seront plus les mêmes avec la nouvelle administration américaine et sa politique Buy America first et ce, même si nos coûts de production sont plus bas et même si l’on démontre, preuves à l’appui, que notre industrie n’est pas subventionnée. De plus, la capacité de production américaine augmentera rapidement avec les plantations de pins du Sud qui ont atteint leur stade de maturité.

Mais si on faisait des efforts de marketing, d’augmentation de la qualité et durabilité de nos produits du bois, ceci rétablirait la confiance de la clientèle, élément essentiel pour accroître la demande domestique et attirer une nouvelle demande de la part des marchés mondiaux. Le futur Traité Économique avec la Communauté Européenne et notre inclusion dans le Commonwealth Britannique sont des opportunités à ne pas ignorer.

La conférence commence à 8h00.

Suite à la conférence, M. Asselin répondra aux questions des participants.


Les « Café conférence forestier » sont une présentation de l’Ordre des ingénieurs forestiers du Québec , de l’Institut forestier du Canada et de l’Association des étudiants gradués en foresterie de l’Université Laval et s’inscrivent dans le cadre du Programme de formation continue de l’Ordre des ingénieurs forestiers du Québec.