L’ingénieur forestier est le seul professionnel capable d’aménager, de planifier et d’intégrer tous les aspects de l’aménagement forestier durable.

La forêt est un milieu complexe et diversifié, tout comme les ressources qu’elle offre et les utilisations qu’on peut en faire. Pour cultiver ses multiples ressources sans menacer sa survie, il faut un juste équilibre.

La profession d’ingénieur forestier en résumé

Les qualités d’un ingénieur forestier

Leader Bon coéquipier
Autonome
et débrouillard
Bon gesionnnaire
et planificateur

L’ingénieur forestier aime…

travailler pour
l’environnement
et la forêt
la science, la nature
et le plein-air
tisser des liens
et des contacts
humains
relever des défis prendre des
décisions et avoir des
responsabilités
se perfectionner
en sciences et
technologies

Ratio homme/femme dans la profession

Homme: 85%. Femme: 15%

En février 2012, l’Ordre a produit une enquête salariale des ingénieurs forestiers et celle-ci a démontré que la rémunération directe moyenne des ingénieurs forestiers est de 78 000 $ par année.

Le Baccalauréat spécialisé en aménagement et environnement forestiers B.Sc.A. et le Baccalauréat spécialisé en opérations forestières B.Sc.A. offerts à l’Université Laval ont une durée totale de 4 ans en régime régulier à temps complet ou en régime coopératif à temps complet. Une formule DEC-BAC est également possible diminuant ainsi à 3 ans le nombre d’années universitaires.

En 2012 et 2013, le service de placement de l'Université Laval a reçu plus de 130 offres d'emploi pour ses 60 diplômés(es), alors que plusieurs finissants(es) avaient déjà obtenu une promesse d'embauche au cours de la derniere année d'études ou au cours de leur stage.

La pratique de la profession de l’ingénieur forestier comporte des éléments positifs tel que la diversité du travail, le travail de terrain à l’extérieur et le travail en équipe.

Les ingénieurs forestiers
utilisent au quotidien:

  • les données géospatiales acquisent par avion ou satellite
  • l’imagerie numérique à haute résolution
  • les applications de vision et d’analyse photographique en 3D
  • les carnets de terrain électroniques
  • les systèmes de positionnement GPS
  • les systèmes de cartographie numérique
    et logiciels de modélisation

Les secteurs d’activités de la profession d’ingénieur forestier

Aménagement et environnement forestiers

Responsable de produire les plans d’aménagement forestier, l’ingénieur forestier doit planifier et gérer l’utilisation de la forêt par des méthodes qui respectent à la fois la capacité de production en bois des territoires et l’ensemble des autres ressources du milieu forestier, comme la faune, la flore et le paysage. L’ingénieur forestier connaît à fond les écosystèmes forestiers et les façons d’y travailler. Les méthodes qu’il propose assurent la réalisation harmonieuse des travaux en forêt et des autres utilisations du milieu.

Fonctions principales

  • Réaliser les inventaires des ressources du territoire (fauniques, récréatives et forestières) ainsi que les inventaires de l’état des peuplements forestiers ou de ceux des insectes et des maladies qui affectent les arbres.
  • Cartographier les ressources et les éléments sensibles du territoire (lacs, bandes riveraines, zones de villégiature, sites autochtones, aires de trappes, etc.), planifier et localiser les chemins forestiers pour permettre l’accès et effectuer les calculs des volumes de récolte.
  • Identifier les potentiels d’utilisations diverses du territoire et consulter l’ensemble des utilisateurs du territoire (chasse, pêche, randonnée, canot-camping, ski de fond, etc.) pour établir les plans d’harmonisation des usages sur le territoire.
  • Concevoir des plans d’aménagement forestier et des prescriptions sylvicoles, organiser et réaliser les travaux en forêt (reboisement, entretien de plantations, éclaircies, lutte contre les insectes dévastateurs, etc.), superviser des équipes de travail, coordonner les activités et réaliser le suivi des travaux sur le terrain.
  • Travailler dans le secteur de la recherche, de l’enseignement et des services conseils.

Opérations forestières

Les opérations forestières requièrent le doigté et le sens de l’organisation nécessaires à une réalisation harmonieuse des activités de sylviculture et de récolte en forêt. L’ingénieur forestier, fort de ses connaissances des écosystèmes forestiers et des méthodes d’intervention, peut assurer la réalisation harmonieuse des travaux dans le respect d’un environnement complexe et fragile : tel est le défi de l’ingénieur forestier qui œuvre dans ce secteur d’activités.

Fonctions principales

  • Planifier et diriger les programmes de récolte forestière, de reboisement, de sylviculture, de prévention et de lutte contre les feux de forêt et les épidémies d’insectes et de maladies, de construction de routes et de protection de l’environnement.
  • Établir les calendriers de production et les méthodes de travail.
  • Établir les besoins en main-d›oeuvre aux fins de la récolte et du transport de la matière ligneuse ainsi que de la réalisation des travaux sylvicoles.
  • Préparer les devis, les cahiers de charges, les budgets et surveiller les travaux.
  • Veiller au respect de la réglementation environnementale ainsi qu›au respect des règlements de santé et de sécurité au travail et à l'application du Code du travail.

Transformation des bois

L’ingénieur forestier spécialisé en transformation du bois applique les principes de l’ingénierie à la transformation du matériau bois. Les outils technologiques de pointe constituent des alliés précieux dans sa recherche d’une utilisation toujours plus avisée des bois extraits de nos forêts.

Fonctions principale

  • Travailler à l’optimisation des procédés de transformation par le biais de techniques modernes de gestion et de contrôle de la qualité.
  • Travailler au développement de nouveaux produits, à leur commercialisation ainsi qu’à l’application industrielle de nouvelles technologies.
  • Gérer des équipes de travail en usine.
  • Veiller au respect des normes en matière de protection de l’environnement et de santé et sécurité au travail.